Un véritable couteau-suisse la journée qui enfile son uniforme de super-héros la nuit pour sauver la planète, le chanvre est une plante qui vaut le détour.

Il peut nous nourrir, nous habiller, nous loger, nous guérir et tout ça, sans nous faire planer. En effet, bien que faisant partie de la même famille du cannabis, le chanvre ne contient que maximum 0,2 % de THC, il n’a donc pas d’effet psychoactif.

Pourtant, il pourrait bien nous faire tourner la tête lorsque l’on prend conscience de ses multiples utilisations et de ses nombreux bienfaits pour l’environnement. Utilisé depuis des millénaires dans le monde entier, le chanvre a été un temps interdit, d’abord aux Etats-Unis et puis dans le reste du monde, pour laisser place au coton, au pétrole…

Heureusement, il revient en force depuis quelques années, pour notre plus grand plaisir et celui de notre planète. Depuis 1988, l'Europe subventionne la culture des variétés de chanvre non psychotropes.

La culture du chanvre : naturel, simplicité et productivité

Le chanvre a l’incroyable avantage de pouvoir être cultivé sans utiliser d’herbicide, de pesticides ou de fongicides.

Naturellement robuste, il a une excellente résistance aux différentes maladies. La plante de chanvre peut être cultivée n’importe où et s’adapte à n’importe quel climat, et même en cas de sécheresse, elle ne demande pas d’irrigation et est donc très peu consommatrice d’eau.

Le chanvre bénéficie d’une croissance très rapide, en 4 mois seulement, la plante atteint sa maturité. Cela permet non seulement un excellent rendement, mais cette rapidité de croissance a également le pouvoir d’étouffer les mauvaises herbes qui essayent de faire leur place.

Le chanvre, une aubaine pour la préservation de la planète

Le chanvre est incroyablement respectueux des sols sur lesquels il se développe. Il a le pouvoir de les détoxifier et d’absorber et éliminer les produits chimiques et toxiques.

À tel point que le chanvre a été semé en masse autour de la centrale nucléaire de Tchernobyl, suite à l’accident de 1986, afin de décontaminer la zone. Et plus que ça, il participe aussi activement à assainir l’air que nous respirons.

En effet, la plante de chanvre absorbe 4 fois plus de CO2 qu’un arbre, et participe donc grandement à diminuer les gaz à effet de serre.

Tout est bon, dans le chanvre

Chaque partie de cette plante aux multiples facettes peut être utilisée, de la graine aux feuilles. Il y a par exemple la fibre, qui est utilisée dans de nombreux domaines tels que l’industrie textile, bioplastique, papeterie… Ou encore les graines, qui riches en protéines, en lipides et fibres sont des pépites pour la production de produits alimentaires et cosmétiques. Et les feuilles ainsi que les fleurs, pour leurs propriétés thérapeutiques…

Pour les acteurs du secteur de la construction soucieux de l’environnement, comme IsoHemp, c’est la chènevotte qui est particulièrement appréciée. Cette partie intérieure de la tige de la plante de chanvre constitue un merveilleux isolant thermique et acoustique.

Le saviez-vous ?

Dans les années 30, Henri Ford a créé une voiture qui roulait au bio-carburant de chanvre.

En 1450, la première bible de l’histoire est imprimée par Gutemberg sur du papier à base de chanvre.

En 1492, c’est notamment grâce au chanvre que Christophe Colomb a pu traverser l’Atlantique et atteindre l’Amérique. Les voiles et les cordages extrêmement résistants de ses bateaux étaient fabriqués en chanvre.

Ces lignes vous ont donné un avant-goût des nombreux avantages du chanvre pour les industries désireuses de produire de la qualité tout en préservant l’environnement. IsoHemp, ne l’a donc pas choisi comme matière première par hasard.

Découvrez dès maintenant comment le chanvre peut faire de votre maison un véritable cocon écologique.

Je veux en savoir plus

Suivez-nous sur

©2021, IsoHemp - Natural Building