Une rencontre qui chamboule le monde de la construction

L’aventure commence en 2012, lorsque Jean-Baptiste et Olivier se rencontrent sur les bancs de l’université. Ingénieur civil et ingénieur de gestion en devenir, ils s’associent très rapidement dans un projet de création d’entreprise à l’UCL.

C’est en rencontrant un chercheur à l’université, que le chanvre a commencé à faire son bout de chemin dans leur esprit. Des rêves et des idées plein la tête, ils se lancent remplis de passion dans le développement de leur projet.

Passions, expérimentations et confirmations

Ce qui les lie ?

Une passion pour la construction, l’ambition d’avoir un impact positif sur l’environnement et leur âme d’entrepreneur. Et pour ces mêmes raisons, un troisième jeune ingénieur passionné les a rapidement rejoint dans cette aventure exaltante. Ils en étaient convaincus, toutes leurs ambitions résidaient dans une plante aux atouts infinis et pourtant encore trop ignorée à l’époque ; le chanvre.

C’est grâce à des heures passées dans un garage à étudier, tester, expérimenter qu’ils ont pu confirmer leurs intuitions et prendre pleinement conscience des propriétés thermiques, acoustiques, hygrométriques,… du chanvre. Il ne restait plus qu’à convaincre le reste du monde.

Du Lego aux blocs de chanvre

Pour y arriver, il leur était essentiel de rendre le chanvre plus facile à mettre en œuvre. Il était déjà à l’époque utilisé comme matériau isolant, mais pas forcément pratique.

Leur idée de génie était de proposer le chanvre sous forme de blocs et de rendre ainsi la construction en blocs de chanvre accessible à tous les entrepreneurs. Tout d’abord de façon artisanale et très vite grâce un processus industrialisé, ce projet s’est transformé en réalité.

À ce moment-là, ils avaient tout pour passer à la vitesse supérieure, mais il leur restait encore un défi de taille. Remplacer les préjugés sur le chanvre par toutes ses performances exceptionnelles dans l’esprit des acteurs du secteur de la construction.

Une bombe verte et bienveillante

C’était un peu comme un éléphant qui débarque dans un magasin de porcelaine… Jean-Baptiste, Olivier et Anthony arrivaient avec une idée incroyablement innovante dans un monde plutôt traditionnel. Des portes et des murs, ils s’en sont pris…

Mais pour l’avoir expérimenté dans tous les sens, ils n’ont jamais cessé de croire au produit et à son avenir. Il a suffi de convaincre quelques personnes et de chantier en chantier, les témoignages positifs se sont bousculés. Leur persévérance, un produit exceptionnel et les retombées positives des projets réalisés sont certainement les raisons du succès actuel d’IsoHemp.

Avec une équipe de plus de 30 personnes, bientôt une capacité de production de 5 000 000 de blocs de chanvre par an (5 maisons par jour), et des demandes venant du monde entier, les 3 cofondateurs ne comptent pas s’arrêter là.

Le cœur du chanvre

Comment arrivent-ils à entretenir la flamme et à la propager dans leur équipe et dans le secteur de la construction ?

C’est très simple avec un produit qui a autant de sens. Un produit qui permet d’économiser 2000 tonnes de CO2 chaque année tout en apportant des performances énergétiques et un confort incomparable aux habitants des maisons en blocs de chanvre. Un produit qui peut être réintégré dans la terre et renaître de ses graines. Il mérite d’être raconté aux générations futures et Olivier l’a bien compris, car lorsqu’il raconte l’histoire des 3 petits cochons à ses enfants, il remplace la brique par le chanvre.

Visionnaire ?

La suite de la success story d’IsoHemp nous le dira… mais c’est vraiment bien parti !

Suivez-nous sur

©2021, IsoHemp - Natural Building