VISITE D'UNE MAISON BASSE ENERGIE DANS LA VALLEE DE LA MEUSE.

Dans un cadre verdoyant, à Lives-sur-Meuse, Alexandre et Julie ont trouvé l’emplacement idéal pour la construction de leur maison basse énergie. Découvrez au travers de leur témoignage les raisons de leurs choix et comment ils ont relevé le challenge de l'autoconstruction.

Dans un cadre verdoyant, à Lives-sur-Meuse, Alexandre et Julie ont trouvé l’emplacement idéal pour la construction de leur maison basse énergie. Ce couple de Namurois amoureux de la nature opte pour un matériau de construction performant : le bloc de chanvre, qui leur permet en outre de se lancer dans l’auto-construction. Sur leur terrain doté d’une vue magnifique sur la vallée, ils nous expliquent les raisons de leurs choix et témoignent de leurs challenges d’auto-constructeurs. 

Une maison basse énergie qui valorise les spécificités du terrain

Julie, qui est architecte de métier (KISS ARCHITECTS), avait pour volonté de construire « un bâtiment basse énergie le plus local et autonome possible ». Comment cela se traduit-il concrètement ? Le couple mise principalement « sur une excellente isolation thermique et sur la perspirance des matériaux », ce qui l’a amené à choisir le bloc de chanvre comme matériau de construction principal.

Pour le système de chauffage, l’investissement est axé sur la combinaison d’un poêle de masse et d’une serre bioclimatique qui sera accolée à la façade sud. Toutes les ressources de la nature seront exploitées : la maison sera pourvue de panneaux photovoltaïques et thermiques, et l’eau de pluie sera récoltée pour le système sanitaire. Même l’argile du terrain sera valorisée puisqu’elle servira comme base pour les enduits intérieurs !

Pourquoi avoir choisi le chanvre comme matériau de construction?

Pour Julie et Alexandre, les critères déterminants des choix de matériaux sont principalement liés à l’écologie et au local. En plus de leurs performances énergétiques, les blocs de chanvre ont un bilan carbone négatif et ils sont produits au cœur de la province de Namur, à moins de 15 km de leur chantier. Difficile de faire plus local ! Même s’ils ne sont encore qu’au stade du gros œuvre, ils sont déjà très satisfaits de leur choix :

« Nous souhaitions un matériau écologique et local qui soit thermiquement performant et qui permette une bonne régulation de l’humidité. Nous sommes très satisfaits d’avoir opté pour les blocs de chanvre. Déjà à ce stade nous pouvons constater le confort offert par nos murs. (…) Il y a également une très bonne acoustique. »

Un projet de vie global

Cette construction est un véritable choix de vie en accord avec leurs valeurs, car il représente à la fois le lieu de vie familial et leur lieu de travail. La maison et les bureaux sont conçus comme deux unités distinctes qui se démarquent par leurs volumes mais aussi par leurs matériaux de façade. La maison sera enduite à la chaux tandis que le bureau sera revêtu d’un bardage en bois brulé (technique Shou-Sugi Ban).

 

Concrètement, cela donne quoi ?

Les bâtiments sont donc entièrement réalisés en blocs de chanvre. Les parois extérieures sont constituées d’un double mur : une enveloppe isolante de 30cm en blocs de chanvre, doublée d'une maçonnerie de 20cm, avec le même matériau, afin de répondre aux exigences spécifiques de ce bâtiment très basse énergie (U = 0.139 W/m²K). Les dalles de sol et la toiture sont également isolées à l’aide de blocs de chanvre.

L'autoconstruction? Oui, mais pas seuls! 

Comme Julie est architecte, l’idée de construire eux-mêmes lui est sans doute venue plus naturellement, mais c’est surtout la facilité de mise en œuvre des blocs qui a fait pencher la balance. « Avec le système Hempro et ses blocs percés en colonnes et en U, nous avons pu faire de l’auto construction. (…) La fixation dans les blocs est aisée. Je recommande déjà l’utilisation de ce matériau [en tant qu’architecte] à mes clients ainsi qu’à mon entourage », nous explique Julie.

S’ils ont choisi le système Hempro en particulier, c’est parce qu’il inclut un système porteur : « Nous étions déjà convaincus par les blocs de chanvre, mais c’est grâce au développement du système Hempro que nous avons choisi de mettre en œuvre ce produit pour notre habitation. Ce système comprend des blocs coffrants qui permettent de couler des colonnes et des poutres de ceinture directement dans les maçonneries de blocs de chanvre pour assurer la structure portante du bâtiment. »

Dernier élément déterminant, lorsque l’on se lance au défi de l’auto-construction : pouvoir bénéficier d’un soutien de qualité aux moments-clés. Le couple a ainsi pu faire appel au service d’accompagnement sur chantier d’Isohemp à différentes étapes de la construction : « Nous avons également bénéficié d’un support technique de la part des ingénieurs, toujours à l’écoute et réactifs, de chez IsoHemp.»

Un beau projet, à découvrir en vidéo ci-dessous :

Astuces pour les autoconstructeurs

Suivre une formation gratuite

IsoHemp organise régulièrement des formations ouvertes à tous pour faire découvrir tous les aspects techniques du bloc de chanvre.

S'inscrire

Vidéos tutos

IsoHemp détaille différentes étapes de la mise en oeuvre des blocs de chanvre sur sa chaine YouTube. 

 

Visionner

Accompagnement sur chantier

IsoHemp met à disposition ses techniciens et formateurs pour vous offrir un accompagnement directement sur chantier.

Découvrir

En savoir plus

Pour en savoir plus sur cette réalisation, découvrir les photos de ce chantier ou l'une nos dernières références de construction ou rénovation en blocs de chanvre

Suivez-nous sur

©2020, IsoHemp - Natural Building