Dans notre article précédent nous avons expliqué pourquoi une bonne isolation à elle seule n’est pas « LA » solution. Nous avons introduit les notions d’INERTIE THERMIQUE et de DEPHASAGE. Voyons comment ces 2 propriétés très importantes vont changer votre vie pour le meilleur dans votre future maison.

L’inertie thermique présente 6 avantages essentiels pour que votre maison soit confortable, abordable et durable...

Avantage N° 1 : La gestion des apports de chaleur

Que les apports soient externes (le rayonnement solaire derrière une baie vitrée) ou internes (votre chauffage d’appoint) l’inertie va stocker cette chaleur dans les murs ou sur votre chape pour la restituer gratuitement quand il fera nuit et ainsi éviter le refroidissement nocturne de votre habitation.

Avantage N° 2 : Éviter la surchauffe estivale et subir les canicules

Alors que les murs épais ont peu augmenté en température en laissant une fraicheur à votre maison, la nuit venue les murs vont rayonner leur énergie vers l’extérieur et ainsi se rafraichir.

A l’intérieur, une ventilation nocturne dissipera l’excédent d’énergie emmagasinée par les murs pour redémarrer avec une maison bien fraiche en début de journée. Cette ventilation peut être naturelle (ouverture des fenêtres) ou forcée (VMC).

Avantage N° 3 : Augmenter les surfaces vitrées sans risque de surchauffe

L’architecture moderne aime les grandes surfaces vitrées qui apportent lumière et agrandissent l’espace habité par une continuité avec l’extérieur (votre terrasse et jardin- en plus c’est beau !).

Cependant, en été, les risques de surchauffe sont bien plus importants et avec d’autres techniques peu couteuses (casquettes ou pergolas) seule l’inertie thermique vous garantira une fraicheur continue.

En hiver au contraire, grâce aux grandes parois vitrées, cette inertie thermique captera les rayons solaires et chauffera automatiquement votre maison sans qu’elle ne se refroidisse trop la nuit.

Avantage N° 4 : Le Déphasage des températures

L’inertie thermique ET le déphasage jouent le rôle de régulation thermique. Si l’amortissement réduit la valeur du pic de température, le déphasage déplace dans le temps l’apparition de cette variation de température. En absorbant la chaleur quand elle est importante et en la restituant quand elle n’est pas présente, elle va « lisser » ces variations.

Rappelez-vous : des isolants légers et des parois légères vont vite chauffer. Les maisons en ossature bois avec parois légères isolées avec des laines, vont présenter un déphasage de 3 à 4 heures. Quand le soleil commence à chauffer, vers 10H, la maison commencera à chauffer vers 14H là où le soleil est encore plus important. Et l’ensemble des parois continueront à chauffer inexorablement, rendant la maison surchauffée en après-midi et en soirée.

Quand on a une forte inertie thermique, le déphasage est de 12H. L’excédent de l’énergie est emmagasiné dans la masse des murs qui ne montent que peu en température (amortissement) entre 10H et 22H (déphasage) permettant à la maison de rester fraiche. Et vers 22H, quand les apports par rayonnements solaires sont nuls, les murs redescendront de température par rayonnement et ventilation jusqu’à 10H le lendemain matin regagnant leur fraicheur pour la journée qui vient.

 Un exemple concret

Si en été les températures varient de 16 C° le matin à 30 C° l’après-midi, la température moyenne de la journée sera de (16 + 30) / 2 = 23 C°.

Une maison à faible inertie thermique variera beaucoup autour de cette valeur moyenne. Par exemple entre 17 C° le matin (Brrr…) et 29 C° l’après-midi (Pfff.. !)

Une maison à forte inertie thermique variera aussi autour de cette moyenne mais ce sera une variation du type 22C° le matin et 24 C° l’après-midi (Aahhh…).

Les températures moyennes des 2 maisons sont bien de 23 C° mais le confort n’est pas du tout le même !

Poussons la logique encore plus loin en regardant deux exemples concrets des bienfaits de l’inertie thermique et du déphasage MÊME SANS ISOLATION…

Si le bâtiment est très massif, le déphasage sera très important dans le temps. La fraicheur de l’hiver sera relarguée aux mois les plus chauds. On a tous voulu visiter une cathédrale au cœur d’une ville italienne surchauffée en été pour y trouver un peu de fraicheur non ? Les déphasages peuvent donc même être inter-saisonniers si la masse est très importante !

Si l’épaisseur est très très (très !) importante, on peut même avoir des déphasages jour-nuit et inter-saisonniers nuls… Et toujours sans isolation ! 

C’est le cas d’une cave enterrée dont l’inertie des murs est prolongée par l’inertie de toute la masse des terres qui jouxtent les murs.

Dans les caves enterrées, la température y est constante été comme hiver. Vous voyez maintenant, comment grâce à l’inertie thermique, vous pouvez garantir sans risque le long vieillissement de vos meilleurs vins ! 

Avantage N° 5 : Ouvrez vos fenêtres : un air sain dans un habitat sain.

Dans une maison à faible inertie, même si elle est bien isolée, l’ouverture des fenêtres n’est pas neutre :

  • En hiver, vous refroidirez l’air intérieur et les murs de votre maison, et vous serez obligé de remettre le chauffage pour regagner en confort ressenti (c’est cher !)
  • En été, l’air chaud va accélérer la surchauffe de la maison (c’est pas cool !)

Dans une maison à forte inertie, comme l’air est beaucoup plus léger que la masse des murs, l’ouverture des fenêtres va permettre :

  • En hiver, de changer l’air sans affecter l’énergie stockée dans les murs qui eux, garderont leur température. En clair, l’air froid admis va de suite se réchauffer au contact des murs chauds et votre confort ressenti sera maintenu sans devoir remettre le chauffage (sympa !)
  • En été, même si l’air est plus chaud, comme il est beaucoup plus léger que vos murs, il ne chauffera en rien les murs de votre maison et au contraire, il va se refroidir à leur contact. Votre confort est garanti et ça… c’est cool !

Avantage N° 6 : Isolation aux bruits extérieurs et intérieurs

Les caractéristiques du bloc de chanvre dépassent les seules avantages thermiques pour le confort. Le confort acoustiques fait partie de leurs propriétés exceptionnelles. On parle d’absorption acoustique pour la réduction des bruits dans une même pièce. Outre les murs, les tapis, les rideaux, les meubles… jouent ici un rôle important.

On parle d’isolation acoustique pour la réduction des bruits entre 2 pièces différentes. Ici la qualité isolante du mur mitoyen est essentielle. Les enfants qui jouent, répètent leur instrument de musique préféré, reçoivent leurs amis ou écoutent leurs musiques favorites sont peu compatibles avec le télétravail ou le simple fait d’avoir un endroit calme et serein pour recharger ses batteries après une journée bien remplie.

Sur des surfaces bâties plus petites - ce qui est une tendance pour des raisons de budget et d’économies d’énergie, les bâtiments à forte inertie permettent l’amortissement des bruits intérieurs pour un confort accru de toute la famille. Même les bruits extérieurs (roulage des véhicules, les vols d’avions, les voisins,…) seront amortis, et vous garantiront des journées et des nuits paisibles et calmes.

Cela marche aussi de l’intérieur vers l’extérieur : si vous voulez répéter avec votre groupe de musique ou faire de la batterie, lâchez-vous… Vous ne risquerez pas d’importuner vos voisins !

Comment concilier confort thermique et impact environnemental ?

Voilà un tour d’horizon de l’isolation face à l’inertie thermique. Vous comprenez désormais que l’isolation à elle seule n’est pas « La panacée » ultime !

Si l’inertie thermique des blocs béton et des briques est bonne, chez IsoHemp, ce n’est pas notre solution favorite… Le CO2 dégagé dans les cimenteries ou briqueteries est énorme lors de leur cuisson et leur recyclage est quasi impossible (le réemploi des briques est possible - ce qui est bien, mais il peut être coûteux…).

Et pour améliorer l’impact environnemental, il faut réduire voire même annuler les consommations en énergies primaires (issues du pétrole, utilisant du pétrole pour leur production, transport et même recyclage…). IsoHemp veut décarboner la construction et avoir un impact nul sur l’environnement tout en garantissant une maison confortable, abordable et durable. Nos blocs chaux-chanvre sont :

  • De très bons isolants
  • Offrent une inertie thermique importante pour un confort ressenti idéal.
  • Le tout en une seule paroi et sans les complications de blocs, isolants et pare-vapeur (juste un mono-mur).
  • Neutres en CO2 car biosourcés.
  • Durables (ils résistent à tout dans le temps comme une pierre calcaire).
  • Issus de circuits courts.
  • Et 100% recyclables…

Pour comparer les différents isolants et si vous ne l’avez pas encore fait : Téléchargez ici votre résumé des différentes qualités et limitations des isolants

Dans notre prochain article, nous aborderons la gestion de l’Humidité Relative.

C’est un aspect très important pour votre confort et pour votre santé (et qui est aussi sous-estimé lors de l’élaboration d’un projet…).

Suivez-nous sur

©2021, IsoHemp - Natural Building