Quel est le point commun entre les pyramides d’Egypte, la Grande Muraille de Chine et les ponts romains ?

Ils ont tous traversé les siècles et se tiennent, aujourd’hui encore, fièrement debout. Mais quel est le secret de leur longévité et de leur incroyable résistance ?

Il s’agit de la chaux. Ce liant naturel, utilisé depuis plus de 5 000 ans, à l’image des constructions auxquelles il a participé, n’a pas pris une ride, et son utilisation présente de tels avantages, qu’il nous est essentiel de vous les partager.

La chaux, qu’est-ce que c’est ?

Pour comprendre la chaux, il faut retourner à son origine, le calcaire ; une roche sédimentaire composée à majorité de carbonate de calcium et de magnésium. Si l’on chauffe cette pierre calcaire à plus de 900°, ce qu’on appelle la calcination, on obtient la chaux vive. Á ce stade, elle peut être utilisée pour rendre la terre plus facile à travailler, plus perméable à l’eau et à l’air, et rééquilibrer l’acidité des sols.

Ensuite, pour obtenir la chaux que l’on utilise pour la construction, il est indispensable de passer par une étape supplémentaire qui consiste à pulvériser de l’eau sur la chaux vive. Nous obtenons alors la chaux éteinte (chaux aérienne), ou encore la chaux hydraulique, lorsque le calcaire de base est argileux.

Quelle est la différence entre la chaux aérienne et la chaux hydraulique ?

La chaux aérienne est utilisée pour les finitions intérieures, les peintures et est particulièrement adaptée aux milieux secs. Alors que la chaux hydraulique est utilisée en maçonnerie et pour les gros enduits en extérieur ou dans les zones intérieures humides. C’est cette dernière qui est remarquable par sa résistance et sa solidité !

La chaux : ses avantages pour vous et pour l’environnement

Pendant longtemps, la chaux a été reléguée au second plan au profit de produits industriels. Cependant, ce n’est pas une surprise qu’elle reprenne sa place en haut de l’affiche depuis quelques années… Souvenez-vous des ponts romains et de leur incroyable résistance et solidité ! Vous aussi, vous voulez bien évidemment que votre maison puisse traverser les siècles sans une égratignure… Cela est loin d’être son seul avantage.

La chaux laisse les murs respirer, car contrairement au ciment qui bloque la vapeur d’eau à l’intérieur de la maison, la chaux la laisse passer vers l’extérieur, ce qui réduit alors fortement la condensation ainsi que les risques de moisissures. En tant qu’antibactériens, elle aide à limiter le développement d’acariens et de mauvaises odeurs.

De plus, la chaux ne contient et ne libère aucun COV (composés organiques volatils) et participe donc à réduire la pollution de l’air intérieur.

Enfin, dans un monde où il est primordial d’agir pour l’environnement, il est intéressant de savoir que la production de chaux est considérablement moins énergivore que la production d’autres liants, comme le ciment.

Elle représente donc un véritable atout en éco-construction.

Le chanvre et la chaux : un couple en béton

Mélangez la chaux avec un matériau naturel tel que le chanvre et vous obtiendrez un magnifique isolant. Ce n’est d’ailleurs pas anodin que les blocs de chanvre IsoHemp consistent à une association de chanvre avec un mélange de chaux aérienne et de chaux hydraulique, ce qui permet une vraie calcification du bloc. Ces matériaux, ensemble, forment une équipe de choc pour vos projets de construction et de rénovation.

Les avantages de l’un renforcent ceux de l’autre, et ce, pour vous garantir un confort optimal tout en vous permettant d’être aligné avec votre souhait de respecter l’environnement.

Découvrez dès maintenant tous les avantages du bloc de chanvre.

Suivez-nous sur

©2021, IsoHemp - Natural Building