Ambition internationale : IsoHemp au cœur de la ressource du chanvre pour accompagner le marché français

L’occasion pour IsoHemp de présenter son nouveau showroom troyen au Phare, sur le Parc du Grand Troyes, d’expliquer le process de fabrication du bloc de chanvre et sa mise en œuvre dans la construction. Le site accueille également des formations aux applications et aux produits, animées par Delphine Courtois, directrice commerciale d’IsoHemp pour la France, et son équipe.

L'objectif de l'entreprise est de produire des matériaux écoresponsables de grande qualité qui répondent aux exigences du marché, en accord avec l'offre française et les changements de réglementation, souligne Delphine Courtois, directrice commerciale pour la France. « La réglementation environnementale RE2020 prend en compte les performances thermiques des logements et se soucie davantage de la préservation de la planète. Sur ce point, IsoHemp propose une solution qui répond à ces critères avec un matériau innovant. »

IsoHemp réalise 60 % de ses ventes en Belgique et 40 % à l’international. Présente dans 5 pays grâce à la distribution, l’entreprise poursuit son développement au-delà des frontières belges. Pour sa première implantation à l’international, IsoHemp investit non seulement dans des bureaux d’accueil et de formation, mais surtout dans une équipe qui accompagnera la croissance de la construction chanvre sur le marché français.

L’Aube, un point central et stratégique

La succursale commerciale française d’IsoHemp s’est implantée à Sainte Savine, une localisation pas anodine. L’entreprise cherche en effet à se rapprocher le plus possible des sites de production de chanvre. « Cette situation géographique est une aubaine, indique Delphine Courtois. " Nous sommes dans un bassin de production avec des intérêts stratégiques et centraux par rapport aux marchés du chanvre. » IsoHemp cherche à développer un projet industriel avec, dans un premier temps, des fournitures en provenance de la Belgique.

« Nous sommes actuellement dans les démarches de certification pour consolider les bases de notre projet, précise Olivier Beghin. Pour assurer nos débouchés, nous devons maîtriser l’approvisionnement en biomasse en amont. Ensuite, nous pourrons nous lancer dans la construction d’un nouvel outil de production en France, prévu d’ici 3 à 5 ans, puis en Allemagne dans un second temps. »

L’équipe d’IsoHemp a tenu à remercier Bertrand Chevalier, conseiller départemental du canton de Vendeuvre-sur-Barse, pour l’accueil et l’engouement que suscite le projet. « C’est une belle opportunité pour la communauté Troyes champagne métropole, confie-t-il. D’ici trois ans, nous espérons pouvoir proposer davantage de foncier sur le site de Saint Lyé pour installer ce pôle de bioéconomie. »

L’inauguration de son bureau français au cœur de la ressource en chanvre marque donc un premier pas vers un développement ambitieux.

 

©2022, IsoHemp - Natural Building